Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 21:25

Allocataires du RSA et réforme de l’ISF : les 2 poids 10 mesures de l’UMP

Une fois de plus, l’UMP affirme sa nature antisociale et réactionnaire : pendant que le parti présidentiel tape sur les plus démunis en faisant des allocataires du RSA « des assistés qu’il faut remettre au travail »,  il préserve les nantis en rendant la réforme de l’ISF plus profitable encore que le bouclier fiscal qu’il supprime.

Les allocataires du Revenu de Solidarité Active sont environ 5200 en Haute-Marne. L’UMP parle de ces 3% de la population haut-marnaise comme d’un « cancer de la société ». Outre que ces termes sont une injure faite à la dignité due à tout citoyen, cette manière de présenter les choses est une supercherie au regard de notre République et de la configuration du travail actuellement disponible.

Notre Constitution stipule que la République doit un travail à tout citoyen. Or c’est bien la logique inverse que veut instituer l’UMP, à savoir que tout citoyen devrait un travail à la République.  L’UMP envisage de « remettre au travail » toute personne qui touche le RSA par cinq heures hebdomadaires rémunérées au SMIC. Mais alors se pose les questions suivantes : ou bien il existe du travail disponible et décent pouvant faire l’objet d’un contrat pérenne, et alors pourquoi faire faire par petits bouts à des allocataires du RSA ce qui devrait permettre à des chômeurs de retrouver du travail ? Ou bien alors le projet de l’UMP n’est-il pas le moyen de faire faire du sous travail à des citoyens qui y sont contraints en les culpabilisant de « toucher le RSA sans rien faire » ?

Le parallèle entre une réforme de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune qui favorise les riches et un projet d’aménagement de l’octroi du RSA qui incrimine les pauvres met crûment en lumière la volonté de l’UMP d’en finir avec une République faite pour les citoyens.

Le Parti de Gauche dénonce avec vigueur ce retour à l’Ancien Régime mené par l’UMP, où l’aristocratie d’argent se refait des privilèges sur le dos de sous citoyens rendus corvéables par leur pauvreté parce qu’ils en seraient soi-disant les seuls responsables. Le Parti de Gauche réaffirme son attachement à une République sociale et solidaire, dans laquelle il n’y a que du travail utile et décent, disponible pour tous, et où la collectivité garantit un revenu suffisant pour tous par le partage des richesses.

 

Non publié

Repost 0
Published by lepartidegauche.haute-marne - dans Presse
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 21:24

Le Comité Haute-Marne du Parti de Gauche tient à exprimer publiquement son amertume et sa désolation face au soutien consensuel des élus du Conseil Général envers leur Président Bruno SIDO, exprimé lors de la réunion plénière de ce jeudi 14 avril.

Si certains des faits reprochés à Bruno SIDO dans l’article du journal France Soir du 11 avril méritent d’être vérifiés, il est avéré que d’autres figurent d’ores et déjà parmi les raisons principales qui amènent nos concitoyens à discréditer la politique.

Il est parfaitement contradictoire de se désoler en public ou de s’insurger en privé contre l’abstention aux élections et de cautionner ensuite comme élu tous ces comportements d’Ancien Régime qui poussent nos concitoyens à cette abstention.

Le Parti de Gauche rejette fermement ces comportements et ces pratiques qui n’ont rien à voir avec la politique. A travers le Front de Gauche, les militants du Parti de Gauche s’engagent à en finir avec « les petits arrangements avec la loi » pour remettre les élus au service exclusif de la République et de ses citoyens.

 

Non publié

Repost 0
Published by lepartidegauche.haute-marne - dans Presse
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 21:20

Bure : l’enfouissement de l’avenir

Les citoyens et organisations représentatives ont peu répondu à l’enquête publique diligentée en Haute-Marne et Meuse sur la poursuite d’activité du « laboratoire de recherche » sur l’enfouissement des déchets nucléaires de Bure (Meuse). Comment s’en étonner lorsque 30 000 signataires d’une pétition demandant la tenue d’un référendum local sont proprement ignorés et que les « opposants » de Bure Zone Libre sont pris pour quantité négligeable lorsqu’ils s’expriment dans cette enquête publique ?

Face à la banalisation ambiante, les comités de Haute-Marne et de Meuse du Parti de Gauche réaffirment conjointement leur ferme opposition à l’enfouissement des déchets nucléaires, pour s’en tenir à la moins mauvaise solution qu’est l’entreposage en surface ou subsurface auprès des centrales nucléaires qui génèrent ces déchets HAVL (Haute Activité Vie Longue). Plus largement, le Parti de Gauche prône une politique résolue de sortie du nucléaire, dans le cadre d'une planification énergétique qui mettrait réellement l'accent sur les énergies renouvelables et lutterait contre les gaspillages énergétiques.

Le projet de Bure fait peser un risque sanitaire intolérablesur les populations. En outre, c'est une impasse économique et sociale. Les comités locaux du Parti de Gauche dénoncent l’imposture de la création d’emplois générée par la technologie nucléaire. La présence de déchets hautement radioactifs dans le sous-sol va engendrer un "désert économique", alors que des emplois plus nombreux et surtout plus durables pourraient être créés si les sommes énormes utilisées pour financer Bure étaient investies dans  les énergies renouvelables, en connexion avec les savoir-faire ouvriers des bassins métallurgiques Sud Meuse et Nord Haute-Marne.

 

Publications partielles VHM le 10 décembre 2010 et JHM le 12 décembre 2010

Repost 0
Published by lepartidegauche.haute-marne - dans Presse
commenter cet article

J'adhère au PG

Créé en 2009, le Parti de Gauche a pour projet l'écosocialisme. Partant du constat que l'humanité est confrontée à des inégalités insoutenables et à la mise en péril de la biosphère, l'écosocialisme pose comme principe du progrès humain de lier les exigences sociales et écologiques, en s'appuyant sur une refondation démocratique.

le partage des richesses
le plein emploi
la reprise en main de l'économie par la politique
la planification écologique
la 6ème République
l'Europe des peuples
la Paix dans le monde
nous on peut !

pour l'avenir en commun

pour la 6ème République

Je clique sur l'image