Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 21:29

Communiqué national du Parti de Gauche

L’assemblée nationale a voté lundi soir le lancement des travaux du projet Cigéo d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure. Il s’agit d’un nouveau coup de force. Il a débuté le 7 juillet par l’évacuation violente des occupants du Bois Lejuc à Mandes-en-Barrois qui contestaient le déboisement non conforme au code forestier. Il s’est poursuivi par ce vote en catimini au mépris de l’assemblée : ministre de l’environnement absente, amendements systématiquement repoussés sans argument.

Décidément lorsqu’il s’agit de décisions pro-nucléaire tout est mis en oeuvre pour accélérer la procédure. A l’inverse tout est fait pour que la fermeture de Fessenheim ne se fasse pas. Ce « deux poids/deux mesures » est dans la logique d’une Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) qui non seulement a été présentée avec un retard de 6 mois mais en outre ne respecte pas la loi de transition énergétique. Elle prévoit en effet une part du nucléaire comprise entre 65 et 75% de la production d’électricité en 2023, contre 50 % prévus en 2025 dans le texte.

Hors mobilisations nous n’avons rien à attendre de ce gouvernement. C’est pourquoi le Parti de Gauche soutient plus que jamais les mobilisations antinucléaires à venir. Il sera présent à la réoccupation du Bois Lejuc à Mandres-en-Barrois ces 16 et 17 juillet puis au grand rassemblement des 1er et 2 octobre contre l’EPR à Flamanville.

Le 12 juillet 2016

Martine BILLARD, Secrétaire nationale à l'écologie

Repost 0
Published by lepartidegauche.haute-marne
commenter cet article
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 21:13

   

Cliquer ici et pour plus d'infos.

Repost 0
Published by lepartidegauche.haute-marne
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 21:55

Assemblées citoyennes à l'initiative du PG, 1er semestre 2016

Bilan, perspectives

Le comité Haute-Marne du Parti de Gauche faisait le constat suivant à la suite des élections régionales de décembre 2015 :

- l'abstention reste élevée autour de 50 %

- le Front National augmente son nombre d'électeurs

- le Parti Socialiste fléchit mais ne s'effondre pas

- la gauche de la gauche représentée par le Front de Gauche ne gagne pas les déçus du PS et subit l'érosion générale de la gauche.

- si le PS se maintien comme première force de gauche, c'est au prix d'un chantage à l'extrême droite et d'une confusion idéologique majeure.

Avec la complicité des médias dominants, le président Hollande et son premier ministre Valls nous vendent pour « de gauche » des mesures qui ne sont que de droite : la volonté de constitutionnaliser la déchéance de nationalité, puis la loi « travail » qui ne vise au fond qu'à rendre normale la précarité des salariés, sont le paroxysme de cette confusion savamment entretenue.

Estimant que la gauche ne redeviendra audible parmi les citoyen-ne-s électeur-trice-s qu'à condition de la refonder avec les citoyen-ne-s eux-elles mêmes, le comité Haute-Marne du PG a pris l'initiative d'inviter à quatre assemblées citoyennes durant le premier semestre 2016. Avec comme slogan « La gauche est morte, vive la gauche ! », elles ont réunis une cinquantaine de personnes, de Chaumont à Bettancourt-la-Ferrée en passant par Blumerey et Wassy.

Deux grands thèmes ont dominé les échanges : la démocratie et le partage des richesses. La constitution et les services publics ont été les autres préoccupations des participant-es. Redéfinir la gauche en formulant des principes et des préconisations était le principal objectif assigné à ces assemblées citoyennes. Bien sûr il ne s'agit là que d'une première étape car le chantier est vaste. Le comité PG 52 se donne pour tâche de poursuivre le travail en invitant à d'autres assemblées citoyennes et en diffusant le plus largement possible leurs principes et préconisations.

Principes et préconisations d'une politique de gauche

Etape 1, 1er semestre 2016

Sur la démocratie

- Non cumul des mandats électifs : un seul mandat en même temps ; un maximum de deux mandats successifs sur un même poste.

- Révocabilité des élus : les élus qui ne respectent pas leurs engagements doivent pouvoir être révoqués en court de mandat.

- Les délégués des intercommunalités doivent être élus au suffrage universel direct.

- La démocratie représentative doit être complétée par une démocratie directe : référendum d'initiative populaire, révocation des élus en cours de mandat.

- Quelle soit directe ou représentative, la condition d'une bonne démocratie doit être l'information optimale des citoyen-ne-s électeur-trice-s.

Sur le partage des richesses

Pour redistribuer les richesses et protéger l'emploi :

- Taxer les produits financiers

- Constituer avec l'impôt sur les sociétés une caisse nationale de péréquation pour que les grosses entreprises soient solidaires des petites et moyennes.

Etre de gauche suppose de vouloir mettre un terme au conflit entre capital et travail. Cela passe par la suppression de la propriété privée individuelle du capital. Le capital doit devenir propriété collective sous forme de coopérative ouvrière. Les moyens de production doivent appartenir à celles et ceux qui les utilisent et rendent la production possible. Le patronat doit être supprimé et le collectif des salariés doit être le nouveau chef d'entreprise.

Cette révolution nécessite une double inscription : à court terme dans une nouvelle constitution de la République et dans les lois, à long terme dans une éducation appropriée pour sortir du modèle culturel patron dominant/salarié subordonné qui est fortement ancré.

Historiquement la propriété coopérative n'a jamais été appliquée à grande échelle comme norme dominante.

Sur les services publics

Etre de gauche c'est avoir la volonté de maintenir la santé accessible à tou-te-s, géographiquement et économiquement. L'assemblée préconise trois principes et mesures :

- les services de santé ne sont pas astreints à une rentabilité financière

- obligation légale de couvrir les besoins des habitant-e-s sur tout le territoire

- remise en cause au moins partielle du statut libéral de la médecine. Les médecins doivent rendre à la collectivité nationale son investissement dans leurs longues études sous forme d'une installation temporaire minimale en zones médicales déficitaires.

Sur la constitution

- La déchéance de la nationalité française ne doit pas être une disposition constitutionnelle.

- L'état d'urgence ne doit pas être une disposition constitutionnelle.

- La propriété collective du capital et des moyens de production sous forme coopérative est instituée comme norme dominante. Elle supplante la propriété privée individuelle qui devient norme secondaire.

Repost 0
Published by lepartidegauche.haute-marne
commenter cet article

J'adhère au PG

Créé en 2009, le Parti de Gauche a pour projet l'écosocialisme. Partant du constat que l'humanité est confrontée à des inégalités insoutenables et à la mise en péril de la biosphère, l'écosocialisme pose comme principe du progrès humain de lier les exigences sociales et écologiques, en s'appuyant sur une refondation démocratique.

le partage des richesses
le plein emploi
la reprise en main de l'économie par la politique
la planification écologique
la 6ème République
l'Europe des peuples
la Paix dans le monde
nous on peut !

pour l'avenir en commun

pour la 6ème République

Je clique sur l'image